Petr Kopfstein

Données clés

Portrait

Mot du jour

Jeune, Petr Kopfstein rêve de devenir pilote et s'inscrit pour des cours de pilotage pendant ses études à l'université. Il aime tout de suite prendre des G en vol. « En guise d'introduction j'ai fait un vol acrobatique, et à ce moment j'ai tout de suite su que c'était ce que je voulais faire pour le restant de ma vie », confie le Tchèque.

Kopfstein termine ses études avec un Master en économie de l'université de Prague, ce qui ne l'empêche pas de continuer à parfaire ses talents de pilote. Il rejoint l'équipe tchèque de voltige aérienne en 2007, et devient l'un des plus grands talents de son pays, en remportant non seulement le championnat national de République tchèque en catégorie Unlimited, mais aussi dans 3 autres catégories, et en décrochant plusieurs podiums en championnats allemand et hongrois.

Bien qu'il se passionne pour de nombreux sports - il aime notamment le snowboard, et s'intéresse beaucoup à la plongée - voler n'a pas d'égal pour Kopfstein. À ce jour il totalise plus de 1200 heures de vol aux commandes de 30 appareils différents, dont plusieurs avions et des hélicoptères, et il utilise également des souffleries pour s'entraîner au skydiving et au vol libre.

Le pilote tchèque se perfectionne en réalisant d'excellentes performances en compétitions nationales et internationales. Mais avant de rejoidre l'élite de la Master Class du Red Bull Air Race en 2016, Kopfstein est passé par la case Challenger Class, où il est monté sur 7 podiums en a remporté la Challenger Cup 2014. Et pour cause : quand il rejoint la Challenger Class du Red Bull Air Race cette année-là, Kopfstein se prend vite au jeu de la course, gagne en expérience et monte vite sur le podium.

Une fois en Master Class, le Tchèque se montre flexible et résilient : il sait s'adapter malgré une saison frappée par les intempéries, il progresse régulièrement et fait ses preuves avec une 2e place à Chiba et une superbe 5e au général... alors que ce n'est que sa 2e saison en Master Class. Sa souplesse et sa capacité à rester concentré lui auront permis de grimper au classement et d'aborder 2018 encore plus affûté, sous l'oeil avert de ses concurrents.